Conseils pour entretenir sa mémoire avec Nutrivitis Mémoire.

Nous sommes convaincus que garder une bonne mémoire, quel que soit son âge, est un objectif parfaitement réalisable. Nous souhaitons que vous constatiez très bientôt combien cet objectif est tout à fait à votre portée!

Pour garder l'esprit cognitif, il faut exercer sa mémoire au quotidien. Nous vous proposons 10 conseils simples (et non exhaustifs...) pour vous y aider. Entretenir ses cellules cérébrales par une nutrition équilibrée. Nous vous conseillons aussi la prise de notre compléments alimentaire COGNITO, qui active les échanges entre neurones de manière naturelle et physiologique et aide à entretenir sa mémoire.

10 conseils simples pour garder "l'esprit cognitif".

1. Rester actif / active.
Comme le rappelle professeur Blanchard, chef de service de gériatrie du CHU de Reims : «Contrairement aux piles, la mémoire ne s'use que si l'on ne s'en sert pas. Alors pour la protéger il faut en user et même en abuser.» En gardant, avant tout, une activité sociale. Lire, regarder des films ou faire des mots croisés ne suffisent pas pour entretenir sa mémoire, il faut aussi raconter ce qui est intéressant à ses proches.

2. Etre attentif / attentive.
D'une manière générale, pour mieux se souvenir, il faut être attentif / attentive à ce que l'on fait, que l'on lise un texte ou que l'on pose ses lunettes sur la commode. Devant la télévision, ne restez pas passif / passive. Essayez de produire un effort de mémorisation afin d’être capable, par exemple, d’énumérer les titres à la fin d’une émission, ou imposez-vous de retenir au minimum cinq informations chaque fois.

Lors de la lecture d’un livre, après un chapitre, faites une pause. Repensez quelques instants à ce que vous venez de lire. Le lendemain, lorsque vous reprenez la lecture, faites mentalement un bref résumé des événements précédents. Vous pouvez appliquer cette discipline d’esprit à la présente brochure !

3. Etre intéressé (e).
Le caractère émotionnel est important : il nous est très difficile de retenir ce qui nous paraît dénué sens et d’intérêt. Le plus on met d'indices émotionnels, le mieux on mémorise. La retraite professionnelle ne doit pas entraîner une retraite intellectuelle. Les multiples activités – telles que cuisiner, bricoler, jardiner, lire, jouer au scrabble, au bridge, faire des mots croisés, des puzzles - permettent de stimuler et donc de conserver ses aptitudes cérébrales. L’important est d’y trouver du plaisir et de varier les activités. Il ne faut pas oublier que la rapidité que l’on perd avec l’âge peut être compensée par l’expérience et la motivation.

4. Entretenir une vie sociale
La retraite professionnelle ne doit surtout pas entraîner une moins une retraite sociale. L'isolement est l'ennemi majeur de la mémoire. Il est essentiel de quotidiennement discuter et de débattre avec autrui. Pourquoi ne pas prendre une part active dans une association ? Vous investir dans le soutien scolaire ? Entretenir une vie sociale est le meilleur des stimulants.

5. Etre régulier (e)
S'agissant des tâches routinières, un moyen de se souvenir d'arroser les plantes ou de prendre ses médicaments, par exemple, est d'accomplir la tâche toujours à la même heure et de l'associer à un événement particulier, comme l'un des repas de la journée ou une émission hebdomadaire.

6. Etre organisé (e).
Si vous avez du mal à retenir les noms propres, écoutez attentivement quand on vous présente des personnes que vous ne connaissez pas, et pensez à une stratégie qui aidera votre mémoire à traiter plus efficacement ces nouvelles informations. Par exemple remarquez un détail physique, vestimentaire ou autre que vous pouvez associez à leur nom : René / rouge / rieur… Barbara / bottes / cheveux bouclés… Vous pouvez vous ménager des « béquilles » en notant des informations utiles que vous craindriez de ne pas vous remémorer : une aide écrite, cela rassure !

7. Voir.
Quand vous lisez, essayez de cligner des yeux en moyenne une fois par ligne. De la même façon, dés que vous passez de la vision de près à la vision de loin (ou de la vision de loin à la vision de près), pensez à cligner des yeux. Quand vous lisez, regardez la télévision, cousez (et de façon générale pour n’importe quel travail minutieux), levez les yeux de votre travail quelques secondes toutes les 10 minutes. N’hésitez pas - au moins une fois par jour – à vous étendre, à fermer les yeux, à recouvrir vos yeux de vos mains, et à vous relaxer ainsi quelques instants.

8. Entendre.
Protégez vous au maximum du bruit. Evitez surtout le bruit de fond en continu. Coupez la télévision ou la radio lorsque quelqu’un vous parle. Placez-vous de préférence à la périphérie d’un groupe plutôt qu’en son centre : de manière à ne pas être entouré de bruits différents. Essayez de façon générale de privilégier les conversations à deux plutôt que les conversations de groupes. Entraînez-vous à regarder toujours bien en face vos interlocuteurs quand ils vous parlent.

9. S'orienter dans le temps.
Chaque matin, demandez-vous quelle est la date précise, puis essayez de vous remémorer ce que vous avez fait la veille. De façon générale, quand vous avez un projet, un rendez-vous précis, une invitation, essayez toujours de vous remémorer à l’avance les dates et périodes précises. Essayez également de temps en temps de vous souvenir de ce que vous faisiez l’année précédente à la même époque.

Chaque soir, avant le dîner, organisez « dans votre tête » le programme de la journée du lendemain. Par exemple 10h00 coiffeur, 13h00 visite de la voisine, 15h RDV chez le médecin etc…. Repensez-y une dernière fois avant de vous coucher, cela vide à entretenir sa mémoire.

10. S'orienter dans l'espace.
Prenez un plan de votre ville ou de votre quartier et repérez votre rue. Puis, avec un crayon, essayez de suivre, rue par rue, tous les trajets que vous connaissez. Vous pouvez également choisir une rue sur le plan de votre quartier et essayer de retrouver tous les commerçants et lieux publics de cette rue.

Essayez de vous remémorer régulièrement l’adresse précise des membres de votre famille, de vos amis, de vos commerçants, de votre médecin etc…Choisissez un lieu que vous connaissez : l’appartement d’un ami par exemple. Essayez de vous rappeler le nombre de pièces, le plan, la place des meubles et objets principaux de chaque pièce. Demandez-vous où se trouvent le téléphone, la télévision, les WC, etc. Vous pouvez dessiner et écrire pour vous aider.

Si vous regardez le bulletin météo à la télévision, suivez les commentaires du présentateur sur une carte de France (ou d’Europe). Repérez alors, au fur et à mesure des commentaires, les différentes villes et régions (ou pays) cités.

Conseils sur la prise de Nutrivitis Mémoire.

Quelle est le recul disponible sur la phosphatidylsérine?
La phosphatidylsérine, le principe actif naturel de Nutrivitis Mémoire, est largement utilisée depuis de nombreuses années en Europe, aux Etats-Unis, au Japon, par des milliers de personnes. Une large expérience est ainsi disponible concernant son utilisation au niveau international depuis les années 1980 et 1990.

Quelle est la durée optimale d’utilisation de Nutrivitis Mémoire?
Nutrivitis Mémoire est fondé sur le principe nutritionnel de rééquilibrer progressivement les disponibilités de l’organisme en phosphatidylsérine. De ce fait, son effet n’est pas immédiat. La durée minimale de la cure est de trois mois. Une seconde cure de 3 mois supplémentaire permet d’intensifier et de prolonger les bénéfices. Bien sûr, la durée d’utilisation de Nutrivitis Mémoire et son renouvellement éventuel est à ajuster selon votre cas individuel et vos besoins propres.

Qu’est-ce qu’un complément alimentaire?
Un complément alimentaire (appelé aussi complément nutritionnel) a pour vocation d’augmenter les disponibilités de l’organisme en certaines substances normalement apportées par l’alimentation (pouvant être nutriments, acides aminés, vitamines, minéraux etc…).

Un complément alimentaire ne se substitue pas à une alimentation variée et diversifiée, ni à un traitement médical et à une prise en charge thérapeutique adéquate. Un complément alimentaire doit être considéré comme une aide pouvant être utile, en s’inscrivant en plus des mesures adéquates hygiéno-diététiques, médicales et thérapeutiques. Nutrivitis Mémoire, comme tout complément alimentaire en France, n’est pas remboursé par la sécurité sociale.

Un complément alimentaire ne se substitue pas à une alimentation variée et diversifiée, ni au suivi médical par votre médecin. Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien.

Tolérance et sécurité d’utilisation de Nutrivitis Mémoire.
L’un des points positifs de la phosphatidylsérine du fait de son principe nutritionnel, est l’absence de contre-indication médicale et d’interaction médicamenteuse connue. La prise de phosphatidylsérine est totalement dénuée d’effet indésirable.

Précautions d’utilisation pour Nutrivitis Mémoire.
L’utilisation de Nutrivitis Mémoire® est déconseillée chez les femmes enceintes ou au cours de l’allaitement ainsi que chez les personnes allergiques au soja. Seule une alimentation diversifiée assure un bon équilibre nutritionnel. Ne pas dépasser la dose journalière recommandée.

Tenir hors de portée des jeunes enfants. A conserver à l’abri de la lumière et dans un endroit sec. En cas d’allergie, veuillez consulter votre médecin ou votre pharmacien. Complément alimentaire réservé à l’adulte de plus de 15 ans.

Nutrivitis Mémoire ® est un produit de qualité pharmaceutique en accord avec les réglementations européennes. Fabriqué en Union Européenne.

« Puis-je continuer à prendre mes autres traitements ? » Bien sûr et c’est bien le contraire qui serait déconseillé ! La prise de Nutrivitis Mémoire ne modifie en rien votre suivi médical par votre médecin ni votre prise en charge thérapeutique normale. Il est naturellement impératif de continuer à prendre normalement tous les autres traitements qui vous auront été prescrits, de respecter scrupuleusement tous les conseils qui vous auront été donnés par votre médecin, et de le tenir informé de votre intention de suivre Nutrivitis Mémoire. L’un des points positifs de la phosphatidylsérine du fait de son principe nutritionnel, est l’absence de contre-indication médicale et d’interaction médicamenteuse connue.

Conseils pratiques pour bien observer Nutrivitis Mémoire. Vous pouvez prendre Nutrivitis Mémoire au cours du repas de votre convenance. Continuez ensuite la (les) prise(s) quotidiennement à ce même repas. Si vous vous apercevez que vous en avez oublié la prise au cours du repas habituel, vous pouvez prendre Nutrivitis Mémoire au repas suivant ou avant de vous coucher.

S’il vous vous apercevez que vous avez oublié de prendre Nutrivitis Mémoire pendant un jour, ne doublez pas la prise le jour d’après. Un oubli d’un jour n’est pas grave et n’aura pas d’incidence sur votre réponse globale à Nutrivitis Mémoire. Tachez de penser à bien prendre Nutrivitis Mémoire quotidiennement par la suite, cela aide à entretenir sa mémoire.