Etudes et développements cliniques.

A.I / Synthèse des effets hépatoprotecteurs de la phosphatidylcholine (constituant physiologique des membranes) :
- Activité anti-oxydante ,
- Activité anti-inflammatoire,
- Activité anti-fibrosante,
- Activité anti-apoptotique,
- Rétablissement de l'intégrité structurelle et fonctionnelle des membranes.
A.2 / Cytochrome P450 2E1 : de la stéato-hépatite alcoolique (ASH) à la stéato-hépatite non-alcoolique (NASH). (Lieber, Hepatol Res 2004) (revue)
A.3 / Atténuation par la phosphatidylcholine de l’apoptose induite par l’alcool sur des hépatocytes de foie de rat. (Mi & al, Alcoholism : Clinical and Experimental Research 2000)

Modèles animaux de maladie alcoolique du foie :
A.4 / Propriétés anti-fibrosantes in vivo : La phosphatidylcholine protège contre la fibrose et la cirrhose chez le babouin. (Lieber & al, Gastroenterology, 1994 & Hepatology 1990)

Modèles animaux d'atteintes hépatiques non-alcooliques :
A.5 / Propriétés anti-fibrosantes in vivo : La phosphatidylcholine atténue la fibrose hépatique induite par Carbone Tetrachloride chez le rat et accélère sa régression.
(Ma & al, Journal of Hepatology 1996 & Journal of Hepatology 1997)

Protection gastrique :
B / La prise de phospholipides en association avec l’aspirine réduit la toxicité induite par l’aspirine sur le mucus gastrique chez l’homme.
(Anand & al, Faculté de médecine Houston, The American Journal of Gastroenterology 1999)

Stéatoses alcooliques / non-alcooliques :
C.1 / Essai randomisé contrôlé en double aveugle sur la phosphatidylcholine versus placebo dans la stéatose hépatique associée à la nutrition parentérale prolongée.
(Buchman & al, Service de gastroentérologie pédiatrique, Faculté de médecine UCLA Californie, Gastroenterology 1992)
C.2 / Effet de la phosphatidylcholine sur les perturbations biologiques hépatiques chez des patients ayant une stéato-hépatite alcoolique.

(Knuchel & al, Faculté de Médecine d’Heidelberg, Die Medizinische Welt 1979)
C.3, 4, 5 / Effet échographique de la phosphatidylcholine dans le traitement de la stéatose hépatique. (Horejsova M & al, Service de Médecine Interne, Hôpital de Prague, Cas Lek Cesk. 1994 / & autres abstracts)

Médicaments / Xénobiotiques hépato-toxiques :
D.1 / Effet de la phosphatidylcholine sur l’hépatotoxicité médicamenteuse : exemple du traitement anti-tuberculosique. (Marpaung & al, Faculté de Médecine Nord-Sumatra, Therapiewoche 1988)
D.2 / Administration de la phosphatidylcholine chez des personnes exposées à des polluants chimiques industriels. (Shpagina & al, Russie, Ter Arkh 2004)
D.3 / Effets favorables de la phosphatidylcholine chez des patients ayant une stéatose hépatique induite par des toxiques industriels. (Holoman & al, Faculté de Médecine de Bratislava, Bratisl Lek Listy 1998)

Hépatites chroniques virales B & C :
E.1 / Effet de la phosphatidylcholine dans l’hépatite B chronique active. (Ilic & al, Service des maladies infectieuses, Université clinique de Belgrade, Die Medizinische Welt 1991)
E.2 / La phosphatidylcholine et l’interféron á dans le traitement de l’hépatite chronique B et C : étude multicentrique, randomisée en double aveugle contre placebo. (Niederau & al, Service de Gastroentérologie, Hôpital de Düsseldorf, Hepato-gastroenterology 1998)

Maladie alcoolique du foie / Cas sévères :
F / Etude multicentrique ‘ Veterans affairs ’ :
1 - Influence des équipes médecins / infirmières sur les comportements alcooliques,
2 - La phosphatidylcholine dans la maladie alcoolique du foie. (Lieber & al, Faculté de médecine Mount Sinaï New York, Alcoholism : clinical and experimental research 2003)

Bibliographie

pdf études foie et estomac Télécharger l'ensemble des études Foie et Estomac