Pour comprendre un peu plus de quoi nous sommes faits...

La Fragilisation des articulations. Problème fort ennuyeux dans la vie quotidienne et les inconvénients qu’il occasionne perdurent le plus souvent sur le long terme.

structure de l'articulation

La structure des articulations et leur fonction d'amortisseurs naturels. Au sein d'une articulation, le cartilage est une substance séparant deux extrémités osseuses et permettant les mouvements et le glissement de ces deux os l'un contre l'autre. La propriété du cartilage est d'amortir mécaniquement et de distribuer des charges souvent importantes, tout en assurant le glissement des pièces articulaires avec très peu de friction. Songez à l'impact de ces milliers de pas que nous effectuons chaque jour en marchant! Le cartilage articulaire normal revêt un aspect blanc, brillant et légèrement translucide.  Ce tissu non innervé et non vascularisé est constitué d'un gel fortement hydraté.

Cette forte teneur en eau contribue aux propriétés mécaniques d'amortissement et de résistance aux forces d'étirement et de compression. L'articulation est une cavité fermée limitée par une capsule à laquelle adhère la membrane synoviale, une structure innervée et vascularisée. La membrane synoviale produit le liquide synovial (ou liquide articulaire).  La consistance visqueuse du liquide synovial, riche en acide hyaluronique, lui confère un rôle de lubrification de l'articulation lors des mouvements.

Le métabolisme articulaire : un équilibre fragile.

cartilage amortissement

Pour comprendre maintenant très en détail de quoi nous sommes constitués... La forte teneur en eau dans le cartilage contribue aux propriétés mécaniques d'amortissement.  "Une éponge molle" amortira les chocs de manière douce tandis qu'une "éponge séche" les amortira de manière dure...  Cette eau est retenue par les constituants fondamentaux qui composent la matrice du cartilage.

Nous avons schématisé ces différents composants de la manière suivante :

cartilage glucosamine

1. Fibres de collagènes :

Les fibres de collagènes sont enroulées en robustes triples hélices.  Ces fibres forment l'armature du cartilage (à la manière des poutrelles d'un bâtiment)

2. Protéoglycanes :

glucosamine

Il s'agit de longues chaines dont le médaillon élémentaire est la molécule de  glucosamine Un cartilage sain est physiologiquement riche en glucosamine, molécule élémentaire à la base de bon nombre de protéoglycanes impliqués dans la captation de l'eau.

chondrocytes

3. L'acide hyaluronique :

le "lubrifiant des articulations", est une très longue molécule constituée de milliers d'unités élémentaires de glucoamine.  Ces différents types de molécules sont accrochées les unes aux autres à la manière d'un "filet de pêcheur". La forte densité de ce maillage moléculaire garantit la bonne tenue des propriétés mécaniques du cartilage.

4. Les chondrocytes :

cellules du cartillage

Les cellules du cartilage (=usine de fabrication et de recyclage)

glucosamine

Fabrication de l'acide hyaluronique à partir de glucosamine (sous forme de dessin animé...)

chondrolyse

Symbole de la chondro-formation

chondro lyse

Symbole de la chondro-lyse

Le processus de fragilisation des articulations.

Le cartilage articulaire est un tissu vivant constamment renouvelé. Ses cellules, les chondrocytes, assurent la destruction des constituants anciens (chondrolyse) et l’élaboration des constituants nouveaux (chondroformation). Cette régulation primordiale est en équilibre fragile.

processus de la fragilisation articulaire

Nous pouvons schématiser le processus de fragilisation articulaire en 4 points repris ci desssous :

1. Renouvellement insuffisant des constituants fondamentaux des articulations

  • - renouvellement insuffisant des protédes « protéoglycanes » (longues chaînes à base de glucosamine)
  • - renouvellement insuffisant de « l'acide hyaluronique » (role de lubrifiant de l'articulation, constitué à base de glucosami

monte hyaluro

2.  Surproduction des « métalloprotéases », enzymes responsables de la dégradation des constituants articulaires (symbolisées ici par des ciseaux !)

hyaluro2 ++++   hyaluro3 ++++

3.  Dégradation excessive du cartilage : zones locales d’érosion

processus inflammatoire

4. Déclenchement de la composante inflammatoire articulaire

Les débris de constituants dégradés qui fuient dans la cavité inter-articulaire recrutent le processus inflammatoire.  

La production de signaux inflammatoires (IL,TNF-α,COX-2 / Prostaglandines) est à l’origine des sensations douloureuses. Ces signaux commandent un cercle vicieux de dégradation accrue des constituants du cartilage.

La cascade de signaux commande un cercle vicieux de dégradation accrue des constituants du cartilage.

sensations douloureuses cartilamine